Pouvons-nous changer nos comportements ?

Publié le Publié dans Béatrice Godlewicz

Il arrive que les parents qui viennent en guidance parentale doutent de pouvoir changer leurs comportements ou ceux de leurs enfants. Ils se découragent parfois assez vite.

Dimanche dernier, j’ai pu être témoin d’un micro événement qui malgré son laps de temps très court a suscité un peu de peur et beaucoup d’intérêt de ma part.
Il n’est pas toujours nécessaire de lire ni de regarder des films. La vie nous apporte des situations sur lesquelles se poser et réfléchir.

Je faisais mon jogging habituel avec mont petit groupe d’amis en forêt.

En cette saison, les arbres dénudés de feuilles permettent de voir haut et loin.

Pourtant, nous n’avons pas vu immédiatement le chien courir à tout à allure. C’est la voix de la maîtresse du chien qui a attiré notre attention. Une voix qui donnait un ordre, clamé très fort et sans concession: « Napoléon reviens, je te dis reviens ». Elle a répété cela plusieurs fois avec autant d’énergie que celle de la course folle de son chien.

Nous avons vu un chien galopant avec une énergie impressionnante. J’avoue avoir eu peur.
Le chien me semblait avoir une telle énergie que rien ne l’arrêterait. J’ai cru que c’était vers notre groupe mais très vite, mon regard a été attiré par un chien à l’allure paisible qui tenait un grand bâton dans sa gueule. Napoléon, puisque tel était son nom, cavalait vers lui.

Napoléon s’est brusquement arrêté à quelques mètres de ce chien avec son bâton et est retourné calmement vers sa maîtresse.

J’ai été surprise. La scène n’a duré moins d’une dizaine de secondes. Je ne peux émettre que des hypothèses - mais à quoi bon - sur les raisons de cette course énergique vers le chien qui était bien à 100 m de la maîtresse de Napoléon.

Mon propos, plutôt, mon étonnement, ainsi que celle de mes compagnons de jogging, était dirigé sur l’arrêt brusque de Napoléon pour obéir à sa maîtresse.

Quelque chose, que ce soit l’instinct, le plaisir, la rage ou… autre pulsion, a poussé Napoléon à cavaler vers un autre chien et il a réussi à se refreiner. Il a accepté de réprimer ce quelque chose. La voix de son maître était plus importante.

Le chien a été éduqué c’est à dire qu’il a appris un certain comportement.

Bien sûr, les étiologues attestent de par leurs expériences avec le monde animal, qu’ils apprennent, notamment à utiliser des outils. Nous savons qu’on peut changer un comportement animal.

En principe, pour nous les humains, l’éducation a comme visée de nous faciliter la vie en société. A la fois pouvoir accepter des règles de vie et à la fois, de façon souple, pouvoir en refuser.

Alors pourquoi doutons-nous de pouvoir changer nos comportements ou ceux de nos enfants ?

Réflexion sur ce sujet dans un prochain article.

Demander des informations

Mes accompagnements thérapeutiques

Vous êtes en questionnement sur votre vie, votre couple, votre profession, votre recherche d’emploi, votre rôle de parent.
Je  vous accompagne dans votre cheminement en me basant  sur vos ressources.

Prendre un rendez-vous

Mes cours, ateliers thématiques, et supervisions

Plusieurs chemins nous permettent de nous développer.
La formation et la supervision bien que très différents dans leur visée contribuent à notre devenir.

Mes prochaines sessions

  • Déc 7
    Ment-Songe et Analyse transactionnelle – 7 et 8 décembre 2017
    @ AT Rêves - Belgique 0 h 00 min - 23 h 59 min Le mensonge, le leurre, nous préoccupent et nous choquent quand nous y sommes confrontés dans la sphère publique ou privée ou encore dans notre pratique professionnelle. Depuis notre enfance, nous avons été éduqués à dire la vérité…. sauf dans certains cas. Débroussailler les croyances de nos clients, les confronter de façon bienveillante pour les sortir de certaines incohérences font partie de nos pratiques. Nous naviguons sans cesse entre la vérité, le vraisemblable, les omissions, les leurres. Apprenons à détecter le sens du mensonge, selon les types de personnalité et remettons nous aussi en question. #

Mon profil

Recevez notre newsletter

Me Contacter

Adresse

Avenue Télémaque 32, 1190 Forest Bruxelles Belgique

Téléphone & Courriel

+32 476 411 444 - bg@veillance.be

Vous pouvez me joindre

Lundi - Vendredi : 8h00 à 18h00

Transport

Tram 51 arrêt Altitude-Cent, Bus 48/54 arrêt Mystère